En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

l'Arbre de Noé ®

pour embellir et protéger votre cadre de vie.

Envie de rafraîchir votre escalier en bois ? Malgré la complexité de la structure, peindre et protéger un escalier s’avère assez simple à condition de respecter certaines techniques. Nos quelques conseils vous permettront  d’obtenir un résultat à la hauteur de vos attentes.

 

Choisir la peinture d’un escalier

La forme d’un escalier permet de jouer sur les reliefs. La couleur va ainsi mettre en valeur l’escalier dans son ensemble ou seulement certains éléments. Pour la peinture, il est recommandé de choisir une teinte lumineuse et chaude si l’escalier reçoit peu de lumière. Dans le cas contraire, choisissez des tons plus neutres.

Vous pouvez également opposer deux types de couleurs pour créer des contrastes et égayer une entrée par exemple. Des tons ou couleurs plus foncés sur les marches les feront ressortir et allégeront l’aspect global de l’escalier, surtout s’il possède des contremarches.

Dans tous les cas, la couleur d’un escalier doit être en accord avec votre décoration intérieure. Il faut obligatoirement choisir une peinture pour sol, plus résistante. Pour garder l’aspect naturel du bois de l’escalier, remplacez la peinture par une teinture pour bois.

 

Préparer l’escalier aux travaux de rénovation

Il existe deux méthodes pour décaper votre escalier.

Vous pouvez tout d’abord utiliser un produit décapant afin d’éliminer l’ancien vernis ou peinture. Respectez le temps d’action en fonction des couches à éliminer. Retirer le film à l’aide d’une spatule ou de laine d’acier puis brossez. Rincez enfin à l’eau claire avec une éponge et laissez sécher avant de commencer une autre étape.

Vous pouvez également poncer votre escalier avec une bordeuse pour parquet. Passez l’aspirateur une fois terminé. Votre escalier est prêt à recevoir une finition.

 

Les différentes méthodes pour protéger un escalier en bois

Pour continuer d’utiliser l’escalier pendant les travaux, procédez en travaillant une marche sur deux. Collez de l’adhésif pour marquer les marches non peintes. N’hésitez pas à fractionner les étapes, en particulier si vous devez passer deux couleurs différentes.

 

Peindre un escalier

La peinture d’un escalier doit être particulièrement résistante car c’est un lieu de passages fréquents. Pensez à appliquer une sous-couche ou du fond dur si l’escalier est brut. Ces couches permettront d’augmenter l’adhérence et la résistance de la peinture.

Laissez sécher entre les couches le temps indiqué sur la notice d’utilisation des différents produits. Appliquez deux ou trois couches de peinture, laissez sécher et poncez légèrement au grain moyen.

 

Vitrifier un escalier

Passez deux ou trois couches de vitrificateur et poncez légèrement (grain 120) entre chaque couche.

Quel que soit le produit à appliquer, commencez par dégager tous les angles au pinceau. Puis, appliquez le vitrificateur au rouleau sur les parties planes.

 

Huiler un escalier

L’huile dure l'Arbre de Noé® peut être également une alternative à la vitrification, en particulier si vous souhaitez conserver un toucher bois. Cette protection demande néanmoins un entretien plus régulier.

 

Entretenir l’escalier

Dépoussiérez régulièrement et passez un linge légèrement humide pour nettoyer les marches de l’escalier. Pensez à repasser une couche d’huile si l’escalier devient terne ou à repeindre ou à vitrifier régulièrement pour supprimer les éventuelles rayures.